Escapade (2)

Le monde est dans tes yeux ...

.

.
ESCAPADE
.

.
Blottie contre ton île sans rivage,

Les peupliers de mon cœur

Ploient sous ta lourde chevelure pleine d’odeurs

Comme un vent de langueur voluptueuse

Qui caresse ma bouche amoureuse.
.

.
Dans ce plein été de l’amour

Où je brûle ma peau au soleil de ta chair,

Mes lèvres enfiévrées savourent

La douceur de tes seins insulaires,

Sucrés comme des grenades éclatées,

Lourds d’un mystère millénaire,

D’une beauté rebelle à jamais indomptée,

Fierté d’une citadelle inexplorée.
.

.
Sibylle de mes orages intérieurs,

Tu me conduis vers des forêts opalines

Où ruissellent des cascades adamantines,

Des sources dont l’Eros seigneur

Apaisent de ma soif la fureur.
.

.
Assouvie ma passion d’innombrables trésors,

Je cherche le repos à l’ombre de ton corps,

Un instant de tendresse, une minute brève,

Ton regard errant dans la brume de tes rêves.

Et tes yeux innocents surpris par le…

Ver o post original 31 mais palavras

Anúncios

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s