Le voyage des fleurs,

Marie des vignes

bouquet-fleurs-hortensia-roses

les fleurs voyagèrent dès l’Antiquité, à la faveur des échanges commerciaux comme des campagnes guerrières.

Les croisés rapportèrent des espèces orientales, dont certaines réussir à s’acclimater en Europe.

A partir du XVI ème siècle, les expéditions  vers le Nouveau Monde s’intéressèrent à la flore locale.

Les Amérindiens en faisaient principalement un usage  alimentaire ou rituel.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les colons retinrent rarement  le premier, et réprimèrent fréquemment le second.
mais l’importation  d’espèces remarquables  lança l’essor de l’horticulture.

La Hollande s’illustra  en ce domaine dès le XVII ème siècle.

fb-hollande-we-1482122

A défaut de soleil et de chaleur , on cultiva en serre des fleurs  venues d’Asie.

2320-20la20serre20aux20camelias201

D’orient ou des Amériques.

Peu a peu cette pratique se démocratisa. Les jardins d’agrément , apanage des nantis , devinrent  domestiques.

flower-gardens01

Les jardins publics s’ouvrirent  au commun des mortels.

6874708-les-pesticides-n-ont-plus-droit-de-cite-dans-les-jardins

La flore sauvage, hélas , pâtit de la surexploitation des sols et de la pollution qui déséquilibrèrent les microsystèmes.

On…

Ver o post original 32 mais palavras

Anúncios

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s